T-Index: le classement des pays à cibler pour vendre en ligne

Chronologie



Quels pays offrent le plus grand potentiel de ventes en ligne ?

T-Index est un index statistique qui classe les pays selon leur potentiel de ventes en ligne. Il estime la part de marché de chaque pays dans l'e-commerce mondial en associant le nombre d’internautes à leur montant estimé de dépenses par tête.

L'étude est réalisée par Translated - agence leader de traductions professionnelles en ligne - dans le but de guider ses clients dans leur choix stratégique de marchés et de langues lors d’un projet de développement à l'international et pour les aider à atteindre le meilleur retour sur investissement (ROI) possible.

Les résultats sont disponibles dans le tableau ci-dessous tandis que les critères adoptés pour la réalisation de cette étude sont présentés plus bas dans cette page.

Données 2017 | NEW!

Comment interpréter les données?

Classer par pays Classer par langue Classer par zone géographique

Tendance* Pays T-Index
2017
Projection
2021
Langues Nombre d'internautes Taux de pénétration
Internet
Dépenses par tête des internautes**
Télécharger les données au format CSV
(!) Restrictions Internet
* Les flèches et le tiret indiquent l'évolution du pays dans le classement 2021
** Montant estimé de dépenses de consommation annuelles par internaute
*** Le Royaume-Uni se compose de quatre pays : l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord
(!) La majorité de la population a un accès limité aux informations en ligne.
1
États Unis 30,9% 22,1% 1 239 296 311 74,4% 47 239 US$
2
Chine (!) 9,1% 13,7% 1 689 723 660 50,3% 4 818 US$
3
Japon 6,6% 5,3% 1 115 605 881 91,1% 20 740 US$
4
Royaume-Uni *** 4,9% 2,9% 1 59 918 552 92,0% 30 044 US$
Localiser un site web pour ces 4 marchés vous permet d'atteindre 50 % du pouvoir d'achat en ligne au niveau mondial.
5
Allemagne 4,7% 3,3% 1 71 543 310 87,6% 24 045 US$
6
France 3,4% 3,3% 1 56 351 363 84,7% 22 232 US$
7
Brésil 2,8% 4,6% 1 122 796 320 59,1% 8 242 US$
8
Italie 2,6% 2,3% 1 39 822 014 65,6% 23 690 US$
9
Canada 2,3% 2,3% 2 31 715 265 88,5% 27 040 US$
10
Australie 2,0% 2,4% 1 20 116 738 84,6% 35 815 US$
11
Mexique 1,8% 2,0% 1 72 947 317 57,4% 9 172 US$
12
Coree Du Sud 1,8% 1,3% 1 45 377 488 89,6% 14 519 US$
13
Espagne 1,8% 1,3% 2 36 546 779 78,7% 17 728 US$
14
Russie 1,7% 3,4% 1 101 010 813 70,1% 6 306 US$
15
Inde 1,7% 2,5% 8 340 873 138 26,0% 1 775 US$
16
Turquie 1,1% 1,5% 1 42 275 017 53,7% 9 259 US$
17
Argentine 0,94% 1,4% 1 30 131 628 69,4% 11 445 US$
Localiser un site web pour ces 17 marchés vous permet d'atteindre 80 % du pouvoir d'achat en ligne au niveau mondial.
18
Suisse 0,94% 0,93% 3 7 244 595 87,5% 47 399 US$
19
Pays-Bas 0,89% 0,51% 1 15 770 475 93,1% 20 574 US$
20
Nigeria 0,79% 1,3% 1 86 441 257 47,4% 3 333 US$
21
Indonesie 0,67% 0,94% 1 56 612 527 22,0% 4 294 US$
22
Pologne 0,65% 0,74% 1 25 830 760 68,0% 9 128 US$
23
Arabie Saoudite (!) 0,63% 0,87% 1 21 958 407 69,6% 10 550 US$
24
Belgique 0,60% 0,58% 2 9 567 958 85,1% 22 790 US$
25
Suède 0,59% 0,51% 1 8 879 042 90,6% 24 130 US$
26
Hong Kong 0,53% 0,51% 1 6 206 192 84,9% 31 420 US$
27
Venezuela 0,51% 0,84% 1 19 246 571 61,9% 9 704 US$
28
Autriche 0,51% 0,44% 1 7 249 861 83,9% 25 680 US$
29
Egypte (!) 0,49% 0,61% 1 34 608 357 37,8% 5 129 US$
30
Afrique Du Sud 0,46% 0,84% 4 28 562 219 51,9% 5 943 US$
31
Norvege 0,45% 0,44% 1 5 024 686 96,8% 32 615 US$
32
Émirats Arabes Unis 0,44% 0,49% 1 8 355 125 91,2% 19 426 US$
33
Colombie 0,44% 0,77% 1 26 962 244 55,9% 5 977 US$
34
Israel 0,42% 0,56% 1 6 482 182 77,4% 23 777 US$
Localiser un site web pour ces 34 marchés vous permet d'atteindre 90 % du pouvoir d'achat en ligne au niveau mondial.
35
Philippines 0,42% 0,70% 2 40 984 653 40,7% 3 756 US$
36
Malaisie 0,40% 0,53% 2 21 553 214 71,1% 6 811 US$
37
Iran (!) 0,40% 0,66% 1 35 864 169 45,3% 4 054 US$
38
Danemark 0,38% 0,26% 1 5 474 899 96,3% 25 546 US$
39
Chili 0,38% 0,53% 1 11 538 860 64,3% 11 959 US$
40
Thaïlande 0,37% 0,47% 1 26 721 620 39,3% 5 066 US$
41
Finlande 0,34% 0,29% 1 5 076 785 92,6% 24 411 US$
42
Grèce 0,32% 0,29% 1 7 232 678 66,8% 16 343 US$
43
Portugal 0,31% 0,26% 1 7 108 748 68,6% 15 927 US$
44
Singapour 0,28% 0,34% 2 4 544 237 82,1% 22 246 US$
45
Vietnam (!) 0,28% 0,38% 1 48 351 252 52,7% 2 083 US$
46
Irlande 0,24% 0,18% 2 3 720 564 80,1% 24 007 US$
47
Pérou 0,24% 0,35% 1 12 833 058 40,9% 6 908 US$
48
Nouvelle-Zélande 0,24% 0,26% 1 4 054 459 88,2% 21 850 US$
49
Kazakhstan 0,23% 0,40% 2 12 426 493 70,8% 6 620 US$
50
Roumanie 0,22% 0,27% 1 11 049 016 55,8% 7 283 US$
51
République Tchèque 0,22% 0,26% 1 8 573 798 81,3% 9 240 US$
52
Pakistan 0,22% 0,23% 2 34 006 478 18,0% 2 312 US$
53
Puerto Rico 0,16% 0,19% 1 2 760 932 79,5% 20 958 US$
54
Hongrie 0,14% 0,12% 1 7 168 677 72,8% 7 324 US$
55
Iraq 0,14% 0,17% 1 6 272 109 17,2% 8 308 US$
56
Equateur 0,13% 0,20% 1 7 901 051 48,9% 6 116 US$
57
Maroc 0,13% 0,19% 2 19 622 684 57,1% 2 395 US$
58
Algérie 0,12% 0,14% 2 15 152 610 38,2% 2 949 US$
59
Koweit 0,12% 0,14% 1 3 194 614 82,1% 13 890 US$
60
Slovaquie 0,12% 0,12% 1 4 210 752 77,6% 10 204 US$
61
Bangladesh 0,12% 0,13% 1 23 183 372 14,4% 1 820 US$
62
Ukraine 0,11% 0,28% 2 22 071 290 48,9% 1 787 US$
63
Dominicaine Rep 0,11% 0,15% 1 5 708 494 54,2% 6 903 US$
64
Kenya 0,11% 0,17% 1 21 009 437 45,6% 1 854 US$
65
Soudan (!) 0,099% 0,14% 1 10 706 502 26,6% 3 385 US$
66
Qatar 0,097% 0,13% 1 2 076 198 92,9% 17 020 US$
67
Guatemala 0,090% 0,12% 1 4 428 925 27,1% 7 468 US$
68
Sri Lanka 0,088% 0,15% 1 6 287 439 30,0% 5 134 US$
69
Cuba (!) 0,086% 0,10% 1 4 248 887 37,3% 7 393 US$
70
Uruguay 0,085% 0,13% 1 2 216 785 64,6% 13 979 US$
71
Costa Rica 0,083% 0,10% 1 2 873 171 59,8% 10 571 US$
72
Liban 0,077% 0,14% 1 4 329 550 74,0% 6 535 US$
73
Azerbaïdjan (!) 0,073% 0,12% 1 7 429 993 77,0% 3 574 US$
74
Croatie 0,069% 0,070% 1 2 934 116 69,8% 8 533 US$
75
Panama 0,068% 0,091% 1 2 011 933 51,2% 12 441 US$
76
Bulgarie 0,068% 0,088% 1 4 066 784 56,7% 6 088 US$
77
Ouzbekistan (!) 0,065% 0,086% 1 13 395 929 42,8% 1 775 US$
78
Syrie (!) 0,065% 0,11% 1 5 547 023 30,0% 4 256 US$
79
Jordanie 0,064% 0,084% 1 4 055 488 53,4% 5 791 US$
80
Angola 0,064% 0,11% 1 3 102 725 12,4% 7 547 US$
81
Lituanie 0,063% 0,071% 1 2 073 467 71,4% 11 129 US$
82
Serbie 0,062% 0,074% 1 4 634 704 65,3% 4 887 US$
83
Tunisie 0,061% 0,092% 2 5 460 224 48,5% 4 061 US$
84
Myanmar 0,060% 0,042% 1 11 749 580 21,8% 1 859 US$
85
Belarus 0,059% 0,10% 2 5 905 423 62,2% 3 680 US$
86
Oman 0,057% 0,097% 1 3 330 821 74,2% 6 267 US$
87
Slovénie 0,052% 0,051% 1 1 508 414 73,1% 12 647 US$
88
Yemen (!) 0,052% 0,072% 1 6 734 886 25,1% 2 820 US$
89
Bolivie 0,048% 0,071% 1 4 836 842 45,1% 3 665 US$
90
Luxembourg 0,047% 0,041% 1 554 419 97,3% 31 115 US$
91
Bahreïn 0,045% 0,057% 1 1 287 418 93,5% 12 674 US$
92
Lettonie 0,042% 0,041% 1 1 566 213 79,2% 9 806 US$
93
Paraguay 0,042% 0,068% 1 3 215 991 48,4% 4 722 US$
94
Trinité-Et-Tobago 0,041% 0,057% 1 941 160 69,2% 16 064 US$
95
Ghana 0,036% 0,051% 1 6 435 843 23,5% 2 048 US$
96
El Salvador 0,035% 0,057% 1 1 649 276 26,9% 7 867 US$
97
Chypre 0,032% 0,037% 1 835 705 71,7% 14 149 US$
98
Cameroun 0,032% 0,032% 1 4 827 576 20,7% 2 411 US$
99
Estonie 0,031% 0,028% 1 1 162 200 88,4% 9 699 US$
100
Macao 0,030% 0,036% 1 455 983 77,6% 23 994 US$
101
Ethiopie 0,028% 0,022% 1 11 529 327 11,6% 893 US$
102
Cote D'Ivoire 0,027% 0,031% 1 4 767 327 21,0% 2 062 US$
103
Bosnie-Herzégovine 0,027% 0,036% 1 2 479 266 65,1% 3 961 US$
104
Ouganda 0,027% 0,041% 1 7 502 024 19,2% 1 294 US$
105
West Bank And Gaza 0,025% 0,036% 1 2 538 310 57,4% 3 640 US$
106
Libye (!) 0,025% 0,036% 1 1 193 913 19,0% 7 615 US$
107
Honduras 0,024% 0,036% 1 1 644 082 20,4% 5 369 US$
108
Turkmenistan (!) 0,024% 0,033% 1 806 025 15,0% 10 928 US$
109
Jamaïque 0,023% 0,028% 1 1 179 380 42,2% 7 201 US$
110
Islande 0,023% 0,000001% 1 324 860 98,2% 25 476 US$
111
Georgie 0,020% 0,038% 1 1 768 224 47,6% 4 185 US$
112
Albanie 0,020% 0,034% 1 1 827 483 63,3% 3 963 US$
113
Zambie 0,018% 0,037% 1 3 404 471 21,0% 1 950 US$
114
Maurice 0,017% 0,024% 1 633 062 50,1% 10 083 US$
115
Armenie 0,017% 0,031% 1 1 757 797 58,2% 3 621 US$
116
Macédoine 0,017% 0,020% 1 1 462 819 70,4% 4 203 US$
117
Nepal 0,017% 0,025% 1 5 013 170 17,6% 1 210 US$
118
Bahamas 0,015% 0,016% 1 302 655 78,0% 17 675 US$
119
Cambodge 0,014% 0,014% 1 2 959 801 19,0% 1 789 US$
120
Nicaragua 0,014% 0,020% 1 1 198 421 19,7% 4 343 US$
121
Sénégal 0,014% 0,018% 1 3 281 539 21,7% 1 552 US$
122
Zimbabwe 0,014% 0,023% 1 2 552 610 16,4% 1 982 US$
123
Namibie 0,014% 0,020% 1 548 565 22,3% 9 017 US$
124
Botswana 0,013% 0,019% 1 622 183 27,5% 7 793 US$
125
Malte 0,013% 0,013% 1 329 019 76,2% 14 342 US$
126
Moldova 0,011% 0,019% 1 1 771 259 49,8% 2 215 US$
127
Laos (!) 0,0096% 0,013% 1 1 237 968 18,2% 2 844 US$
128
Tanzanie 0,0094% 0,015% 1 2 866 015 5,4% 1 201 US$
129
Barbade 0,0088% 0,0063% 1 216 316 76,1% 14 938 US$
130
Rwanda 0,0087% 0,010% 1 2 089 740 18,0% 1 514 US$
131
Haïti 0,0083% 0,0084% 1 1 306 750 12,2% 2 324 US$
132
Afghanistan 0,0081% 0,012% 1 2 686 694 8,3% 1 100 US$
133
Mongolie 0,0079% 0,014% 1 634 321 21,4% 4 549 US$
134
Gabon 0,0078% 0,0075% 1 405 444 23,5% 7 027 US$
135
Kirghizistan 0,0077% 0,012% 1 1 801 786 30,2% 1 554 US$
136
Montenegro 0,0072% 0,0097% 1 423 812 68,1% 6 236 US$
137
Guinée Équatoriale (!) 0,0069% 0,0078% 1 180 167 21,3% 13 926 US$
138
Rep Dem Du Congo 0,0066% 0,0080% 1 2 936 139 3,8% 825 US$
139
Tadjikistan 0,0066% 0,013% 1 1 609 856 19,0% 1 497 US$
140
Mozambique 0,0063% 0,0088% 1 2 518 008 9,0% 917 US$
141
Brunéi Darussalam 0,0062% 0,0071% 1 301 310 71,2% 7 531 US$
142
Mali 0,0056% 0,0055% 1 1 819 267 10,3% 1 130 US$
143
Fidji 0,0052% 0,0086% 1 413 331 46,3% 4 564 US$
144
Monaco 0,0049% 0,0036% 1 35 227 93,4% 50 666 US$
145
Guyana 0,0048% 0,0079% 1 293 026 38,2% 5 979 US$
146
Liechtenstein 0,0047% 0,0044% 1 36 270 96,6% 47 588 US$
147
Burkina Faso 0,0045% 0,0066% 1 2 061 798 11,4% 792 US$
148
Swaziland 0,0043% 0,0096% 1 390 981 30,4% 4 030 US$
149
Maldives 0,0042% 0,0062% 1 222 838 54,5% 6 927 US$
150
Andorre 0,0036% 0,0025% 1 68 295 96,9% 19 133 US$
151
Malawi 0,0035% 0,0035% 1 1 600 698 9,3% 792 US$
152
Suriname 0,0033% 0,0084% 1 232 176 42,8% 5 155 US$
153
Congo 0,0033% 0,0047% 1 352 069 7,6% 3 387 US$
154
Îles Féroé 0,0032% 0,0023% 1 45 403 94,2% 25 631 US$
155
Papouasie-Nouvelle-Guinée 0,0029% 0,0074% 1 601 926 7,9% 1 772 US$
156
Bénin 0,0027% 0,0038% 1 738 740 6,8% 1 326 US$
157
Belize 0,0026% 0,0026% 1 149 427 41,6% 6 393 US$
158
Madagascar 0,0024% 0,0034% 1 1 011 578 4,2% 853 US$
159
Groenland 0,0023% 0,00047% 1 37 933 67,6% 22 451 US$
160
Lesotho 0,0023% 0,0022% 1 343 134 16,1% 2 399 US$
161
Cap-Vert 0,0021% 0,0040% 1 223 920 43,0% 3 491 US$
162
Mauritanie 0,0021% 0,0029% 1 618 234 15,2% 1 264 US$
163
Sainte-Lucie 0,0021% 0,0022% 1 96 847 52,4% 8 008 US$
164
Bhoutan 0,0021% 0,0030% 1 308 382 39,8% 2 482 US$
165
Grenade 0,0018% 0,0016% 1 57 483 53,8% 11 665 US$
166
Antigua & Barbuda 0,0018% 0,0018% 1 59 865 65,2% 11 145 US$
167
Togo 0,0017% 0,0022% 1 520 086 7,1% 1 206 US$
168
San Marino 0,0017% 0,00098% 1 16 717 52,6% 36 199 US$
169
Seychelles 0,0016% 0,0016% 1 54 295 58,1% 11 056 US$
170
Guinée 0,0016% 0,0015% 1 592 604 4,7% 990 US$
171
Tchad 0,0014% 0,0024% 1 379 012 2,7% 1 395 US$
172
St Kitts & Nevis 0,0013% 0,0014% 1 42 068 75,7% 11 683 US$
173
St Vincent & Grenadines 0,0012% 0,0020% 1 56 668 51,8% 7 783 US$
174
Djibouti (!) 0,0011% 0,0015% 1 105 833 11,9% 3 834 US$
175
Gambie 0,0011% 0,0013% 1 340 846 17,1% 1 133 US$
176
Dominique 0,00093% 0,00084% 1 49 132 67,6% 6 923 US$
177
Somalie (!) 0,00087% 0,00098% 1 189 853 1,8% 1 680 US$
178
Liberia 0,00087% 0,0012% 1 265 877 5,9% 1 189 US$
179
Timor Leste 0,00085% 0,00059% 1 158 759 13,4% 1 949 US$
180
Samoa 0,00083% 0,0012% 1 49 099 25,4% 6 166 US$
181
Burundi (!) 0,00076% 0,00060% 1 543 991 4,9% 512 US$
182
Vanuatu 0,00068% 0,00080% 1 59 150 22,4% 4 194 US$
183
Sierra Leone 0,00063% 0,00078% 1 161 330 2,5% 1 417 US$
184
Niger 0,00061% 0,00093% 1 441 793 2,2% 506 US$
185
Iles Salomon 0,00061% 0,00093% 1 58 359 10,0% 3 793 US$
186
Rep Centrafricaine 0,00060% 0,00098% 1 223 452 4,6% 987 US$
187
Tonga 0,00056% 0,0011% 1 47 776 45,0% 4 313 US$
188
Micronesie 0,00036% 0,00041% 1 32 905 31,5% 4 037 US$
189
Sao Tome Et Principe 0,00029% 0,00035% 1 49 147 25,8% 2 182 US$
190
Comores 0,00028% 0,00050% 1 58 814 7,5% 1 733 US$
191
Guinée-Bissau 0,00024% 0,00029% 1 65 289 3,5% 1 347 US$
192
Iles Marshall 0,00017% 0,00021% 1 10 218 19,3% 6 115 US$
193
Érythrée (!) 0,00016% 0,00048% 1 63 395 1,1% 930 US$
194
Kiribati 0,00010% 0,00013% 1 14 612 13,0% 2 519 US$
195
Tuvalu 0,000036% 0,000018% 1 4 234 42,7% 3 142 US$

La carte T-Index 2017


T-Index est une valeur en pourcentage qui estime la part de marché de chaque pays dans l'e-commerce mondial.
Plus la valeur T-Index est élevée, plus les pays offrent un potentiel de ventes en ligne intéressant.



Carte de la censure sur Internet


Dans certains pays, pour convertir les internautes en clients potentiels, la seule traduction d'un site web n'est pas suffisante. La carte ci-dessous identifie les pays dans lesquels la population rencontre des limitations pour accéder à certaines informations disponibles en ligne | Source : Reporters sans frontières




Projection des pays du top 10 jusqu’en 2021 | NEW!



Comment interpréter les données


T-Index a été développé dans le but d'aider les entreprises à choisir sur quels marchés miser et dans quelles langues traduire leur(s) site(s) web pour une expansion à l’international.

Prenons un exemple.

Une entreprise basée en Angleterre et spécialisée dans la vente d'articles de sports d'hiver possède un site Internet en anglais et souhaite le faire traduire dans une autre langue européenne pour atteindre de nouveaux clients en ligne. Après une étude de marché, le responsable marketing arrive à la conclusion que ses produits auraient très certainement du succès en Allemagne, en Suède et en Norvège. En consultant le T-Index, il s'aperçoit rapidement que l'Allemagne, avec une part de marché égale à 4,7 %, est le marché présentant le plus fort potentiel de ventes en ligne car il donne accès à 71 543 310 d'internautes dépensant en moyenne chacun 24 045 dollars par an. Le T-Index a donc été décisif dans le choix de l'allemand comme nouvelle langue pour le site.

Nouveautés et prévisions


Les États-Unis, avec une valeur T-Index de 30,9 %, sont en 2017 le marché offrant le plus grand potentiel de ventes en ligne. Ils rassemblent plus de 239 millions d'internautes dépensant en moyenne par tête 47 239 dollars par an.

Les États-Unis sont actuellement loin devant la Chine, en deuxième position avec 9,1 %. L’écart de 21,8 points qui sépare les leaders du classement peut être expliqué par la très grande différence entre le montant de dépenses estimé par tête des internautes nord-américains (47 239 dollars) et celui estimé par tête des internautes chinois (4 818 dollars), et ceci bien que la Chine ait presque trois fois plus d’internautes que les États-Unis, la rendant ainsi le premier pays au monde en termes de population internet.

Selon la projection T-Index jusqu’en 2021, la Chine devrait rapidement rattraper son retard avec une part de marché estimée à 13,7 % pour 2021, contre 22,1 % pour les États-Unis.

Pour calculer la projection des données jusqu'en 2021, nous avons extrapolé une ligne droite passant par les points de 2005 à 2015 à l'aide de la méthode de régression linéaire simple*. Ce calcul suppose une croissance linéaire pour tous les pays.

Le Japon se classe en troisième position avec une part de marché égale à 6,6 %, suivi par les pays européens leaders que sont le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, respectivement en 4ème, 5ème et 6ème places. Alors que le Royaume-Uni maintient sa part de marché par rapport à l'année dernière (4,9 %), l'Allemagne voit une diminution de près de 10 % de la sienne (4,7 % en 2017 contre 5,2 % en 2016) et descend ainsi à la 5ème place, derrière le Royaume-Uni. Cela s'explique par la diminution du montant des dépenses annuelles de ses internautes, qui sont passées de 28 551 dollars à 24 045 dollars par tête, selon nos calculs.

Le Brésil est en septième position avec une part de marché égale à 2,8 %. Ce sont 10 places d'avance sur le second pays sud-américain du classement : l'Argentine, 17ème avec une valeur T-Index de 0,94 %. L'Argentine a dépassé la Suisse et les Pays-Bas dans le classement et devrait augmenter sa part de marché de 50 % d'ici à 2021 (0,94 % cette année contre 1,4 % en 2021) en prenant ainsi la 15ème place. Le Brésil devrait lui prendre la quatrième place en 2021 avec une part de marché estimée à 4,6 %, passant ainsi devant l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

L'Italie, le Canada et l'Australie complètent le top 10 pour 2017 avec des valeurs T-Index respectives de 2,6 %, 2,3 % et 2 %. L'Australie vole cette année la 10ème place à la Russie, qui descend à la 14ème place avec une part de marché de 1,7 %, contre 2,3 % l'an passé. Selon notre projection basée sur la régression linéaire simple, le Canada et l'Italie devraient sortir du top 10 en 2021 tandis que l'Australie devrait conserver sa 10ème place. La surprise viendrait de la Russie qui passerait de la 14ème à la 5ème place avec une part de marché égale à 3,4 % en 2021, contre 1,7 % cette année.

Top 10 des pays pour l'e-commerce (prévisions 2021)


L’Inde, le deuxième pays le plus peuplé du monde, occupe la 15ème place du classement 2017 avec un T-Index de 1,7 %. Selon nos prévisions, elle devrait entrer dans le top 10 en 2021 en prenant la neuvième place, devant l'Australie, le Canada et l'Italie. Au fur et à mesure que le taux de pénétration Internet augmente (il devrait atteindre 52 % d'ici 2021**), de plus en plus d'Indiens accéderont au web dans leur langue maternelle. Le nombre d'Indiens naviguant en ligne en langue anglaise est amené à diminuer et nous prévoyons qu'en 2021, le nombre total de personnes naviguant sur internet en langues hindi, marathi, bengali, tamil et telugu dépassera celui du nombre d'internautes indiens naviguant en anglais.

Les pays à connaître la plus forte croissance de part de marché entre 2017 et 2021 sont la Chine (+4,6 points de pourcentage), le Brésil (+1,8 p.p.), la Russie (+1,7 p.p.), l'Inde (+0,8 p.p.) et le Nigeria (+0,5 p.p.), alors que les pays qui devraient afficher la plus forte baisse de potentiel sont les États-Unis (-8,9 p.p.), le Royaume-Uni (-2 p.p.), l'Allemagne (-1,4 p.p.), le Japon (-1,2 p.p.) et la Corée du Sud (-0,5 p.p.).

Les pays à plus forte croissance entre 2017 et 2021


En classant les valeurs T-Index par langue, il est évident que les résultats de l'étude annoncent une plus grande diversité linguistique et une moindre importance de l'anglais d'ici 2021, avec la montée en puissance de langues aujourd'hui minoritaires. En 2017, seules 2 langues suffisaient pour atteindre 50 % du pouvoir d'achat en ligne, alors qu'en 2021, il en faudra 3 (anglais 34,7 %, chinois 13,9 % et espagnol 8,4 %). Le portugais devrait dépasser l'allemand et le français avec une part de marché de 5 %, et ainsi devenir la cinquième langue la plus attractive pour les ventes en ligne d'ici 2021, juste derrière le japonais.

* Pour en savoir plus, merci de consulter la page Wikipedia.

** Rapport Google et KPMG ‘Indian languages – Defining India’s Internet’, avril 2017

Hypothèses et méthode


T-Index a été développé dans le but d'aider les entreprises à choisir sur quels marchés miser et dans quelles langues traduire leur(s) site(s) web pour une expansion à l’international.

T-Index 2017 utilise les données plus récentes disponibles sur le site de la Banque Mondiale, à savoir les données relatives à l'année 2015.

La valeur T-Index est obtenue par la multiplication du nombre d'internautes par le montant estimé de leurs dépenses annuelles par tête.

Pour estimer le montant des dépenses annuelles par tête des internautes, nous avons utilisé l'indicateur DCFM (dépenses de consommation finale des ménages) fourni par la Banque mondiale. La DCFM désigne la valeur marchande de tous les biens et services achetés par les ménages dans chaque pays. Merci de noter que la méthode de calcul utilisée pour les versions T-Index antérieures à 2016 se basait sur le PIB, et non sur la DCFM. Ce changement de variable dans le calcul des valeurs T-Index a été décidé et appliqué en 2016 afin de donner une image bien plus réaliste du réel potentiel de dépenses des internautes dans chaque pays. Vous pouvez trouver les détails de notre méthode de calcul ci-dessous.

Chaque pays a été classé selon la langue la plus utilisée par la population locale pour naviguer et faire des achats en ligne. Pour une question de pertinence statistique, la coexistence éventuelle de plusieurs langues au sein d’un même pays a été prise en compte dans le seul cas où la valeur T-Index des pays en question dépasse 0,1 %. Dans ce dernier cas, seules les langues utilisées de manière quotidienne sur Internet par plus de 15 % de la population ont été considérées, sauf dans le cas où la ou les langues minoritaires en question (utilisées sur Internet par moins de 15 % de la population) sont également langues officielles au niveau national. Par exemple, la Suisse, qui affiche un T-Index de 0,94 %, a été évaluée dans trois marchés linguistiques : l’allemand, le français et l’italien. Ces trois langues sont en effet utilisées de manière quotidienne par la population suisse pour naviguer et faire des achats en ligne. Tandis que le français et l’allemand sont respectivement utilisées par plus de 15 % de la population, l’italien est, lui, utilisé par seulement 7 % des internautes, mais il est en Suisse une langue officielle reconnue au niveau national, c’est pourquoi il a été pris en compte dans le T-Index.

L'étude T-Index prend en considération les seules langues utilisées pour la navigation en ligne. Beaucoup de langues ne sont pas encore, ou très peu, représentées sur Internet aujourd'hui. En effet, dans un grand nombre de pays, les langues parlées dans la vie quotidienne par la majorité de la population, comme par exemple le Kinyarwanda au Rwanda, ne sont pas présentes en ligne. Ceci s’explique souvent par un taux de pénétration internet faible qui ne permet pas aux populations locales d’accéder au réseau pour pouvoir créer des contenus dans leur langue maternelle. Au Rwanda, les 18 % de la population totale qui ont accès à Internet naviguent en anglais car pas ou peu de contenus ont été conçus pour et par les Rwandais dans leur langue nationale. C’est pourquoi le T-Index classe le Rwanda dans le marché linguistique anglais.

Les langues ayant des variantes internationales ont été regroupées dans leur langue standard respective. Par exemple, l'anglais britannique et l'anglais américain ont été regroupés sous la langue anglaise.

Les dépendances territoriales (par ex. Porto Rico) ont été évaluées selon l'État qui les gouverne, si elles partagent la même langue. Sinon, comme c'est le cas pour Porto Rico et les États-Unis, ce sont des entrées distinctes, selon le marché linguistique auquel elles appartiennent.

L'étude T-Index ne couvre pas la totalité des pays. Les pays inclus dans l'étude sont ceux pour lesquels il a été possible de trouver les données relatives au nombre d'utilisateurs Internet. Sans cette donnée, une évaluation n'aurait pas été possible.

Méthode de calcul


Nous avons d'abord collecté l'information sur le nombre d'internautes, la DCFM et la population totale de chaque pays, dont nous avons déduit respectivement le taux de pénétration Internet* et la DCFM par tête. Nous avons ensuite analysé conjointement le taux de pénétration internet et la distribution des revenus de chaque pays afin de déterminer la proportion de DCFM théoriquement dépensée par les utilisateurs Internet. Enfin, pour obtenir la valeur de "DCFM par tête des internautes", c'est-à-dire une estimation de leurs dépenses annuelles, nous avons procédé au calcul suivant : (population totale du pays x DCFM par habitant x % de DCFM théoriquement dépensée par les internautes)/nombre d'internautes

Pour les pays sans information disponible sur la distribution des revenus, nous avons calculé la distribution de revenus moyenne pour tous les pays et avons appliqué cette estimation.

Afin de déterminer la proportion de DCFM théoriquement dépensée par les utilisateurs Internet, nous avons supposé pour chaque pays que les internautes appartenaient au segment le plus aisé de la population. Cette hypothèse a été formulée en partant du principe qu’un minimum de revenus est nécessaire dans la plupart des pays pour souscrire un abonnement Internet et avoir les moyens de participer à l’e-commerce.

* Le taux de pénétration Internet est le pourcentage d'utilisateurs d'Internet dans un pays.

Exemple


Au Japon, le nombre d'internautes est égal à 115 605 881 pour une population totale de 126 958 472 habitants. Le taux de pénétration Internet est donc égal à 91,06 %. En 2015, la DCFM par habitant du Japon était de 19 526 dollars. Selon la distribution des revenus par quintiles, nous avons estimé que 91,06 % des Japonais les plus riches dépensent 96,7 % du total des dépenses de consommation de la population japonaise. Pour obtenir la "DCFM par tête de la population Internet", nous avons ensuite effectué un calcul simple :

(population totale x DCFM par habitant x % des dépenses faites par les internautes)/nombre d'internautes

Appliqué au Japon cela donne : (126 958 472 x 19 526 x 96,7 %) / 115 605 881
Les dépenses annuelles par tête des internautes japonais sont donc ainsi estimées à 20 740 dollars.

Pour obtenir la valeur T-Index, nous avons multiplié le nombre d'internautes par ce montant estimé par tête de leurs dépenses annuelles. Soit pour le Japon : 115 605 881 x 20 740 dollars. Enfin, afin d'obtenir une valeur en pourcentage pour chaque pays, nous avons divisé la valeur T-Index de chaque pays par la somme des valeurs T-Index de tous les pays. Voilà comment nous avons obtenu un T-Index de 6,6% pour le Japon.

Sources


Le nombre d'internautes pour chaque pays a été extrait du rapport de l'International Telecommunication Union (ITU) intitulé "Percentage of individuals using the Internet". L'ITU est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication. Les statistiques étaient actualisées pour 2015. Pour transformer les chiffres en pourcentage en chiffres entiers, nous avons combiné les chiffres de ce rapport avec ceux du rapport sur la population totale de la Banque mondiale.

La population totale de chaque pays a été extraite du rapport de la Banque mondiale. Les statistiques étaient actualisées pour 2015.

Les données de DCFM (dépenses de consommation finale des ménages) proviennent de la Banque mondiale. Les statistiques étaient actualisées pour 2015 et exprimées en dollars américains courants. Merci de noter que les fluctuations des taux de change monétaires (valeur des devises nationales par rapport aux dollars américains) ont un impact sur les valeurs DCFM exprimées en dollars américains courants, et par conséquent sur les valeurs actuelles et prévisionnelles du T-Index. Nous avons choisi d'utiliser les valeurs DCFM exprimées en dollars américains courants au lieu des valeurs DCFM exprimées en dollars internationaux courants utilisant le taux de conversion en parités de pouvoir d'achat (PPA) parce que notre étude porte sur les opportunités e-commerce au niveau mondial, qui sont en partie évaluées selon les fluctuations des taux de change entre pays. Pour les pays ou territoires dont la DCFM n’était pas disponible dans le rapport susmentionné de la Banque mondiale, les données ont été estimées par notre agence. Les données DCFM des 39 pays suivants ont été estimées par notre agence : Andorre, Bahreïn, Bosnie-Herzégovine, Cap-Vert, Comores, Djibouti, Erythrée, Îles Féroé, Groenland, Iran, Irak, Kazakhstan, Kiribati, Lesotho, Libye, Liechtenstein, Maldives, Îles Marshall, Mauritanie, Micronésie, Monaco, Myanmar, Nouveau Zélande, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Porto Rico, Rwanda, Samoa, Saint-Marin, Sao Tomé-et-Principe, Îles Salomon, Swaziland, Syrie, Timor-Leste, Tonga, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu et Venezuela.

Pour déterminer si un pays a un accès restreint à l'information en ligne, nous avons consulté le classement mis en ligne par l'organisation internationale non gouvernementale Reporters sans frontières, disponible sur son site officiel.

La distribution des revenus exprimée en quintiles a été extraite des données statistiques du groupe de recherche et développement de la Banque mondiale. Toutes les données ne font pas référence à la même année (les données de la Banque mondiale vont de 1992 à 2014).


Ce classement peut être réutilisé et partagé librement à la condition qu'un lien vers cette page soit fourni et qu'il soit clairement indiqué aux utilisateurs que les informations proviennent de l'étude T-Index. Merci de reproduire la note suivante:

Étude T-Index 2017 réalisée par Translated, agence leader de traduction professionnelle en ligne:
www.translated.net/fr/classement-langues-t-index

Crédits


Merci à tous ceux qui nous ont fourni des informations utiles ou des conseils avisés (par ordre alphabétique) :

Contacts


Pour toute information complémentaire, merci de contacter Aurore Claverie à l'adresse : aurore@translated.net

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus OK